La genèse de l’aventure

Il y a seulement 3 ans, nous n’avions encore jamais mis les pieds sur un voilier de croisière … Jusqu’à ce jour où nous avons été invités (à 57 ans bien sonnés …) à passer un week-end sur un SUN LEGEND 41 avec des amis dans le sud de la Bretagne.

Malgré un temps peu clément et des conditions difficiles, cette expérience a été une révélation et l’idée d’acquérir notre propre voilier a peu à peu germé dans notre tête.

L’heure de la retraite approchant, nous nous sommes lancé le défi de trouver LE bateau idéal pour nous pour être fin prêts à larguer les amarres le moment venu.

Projet ambitieux, si on tient compte de notre expérience, mais tout à fait réalisable si on tient compte de notre volonté à toute épreuve.

Nous passons des mois de recherches et de visites de voiliers de Cherbourg à Trébeurden, en passant par Saint Malo sans qu’aucun ne nous emballe.

Le 23 décembre 2017 , nous avons rendez-vous pour voir un DUFOUR 45 CLASSIC de 2000 à SAINT QUAY PORTRIEUX . Je ne suis pas enthousiaste, ce bateau est un 45 pieds de 4 cabines, trop grand pour 2…

Bon, tant pis, ce sera l’occasion d’un petit séjour en Bretagne.

De l’extérieur, le bateau a fière allure, il est nickel et grand, et à peine entrés dans le carré, nous sommes conquis par son intérieur spacieux et cosy.

GAMA sur un ponton d’accueil

Bien sûr, il est grand, mais la taille a finalement été un point positif, surtout en ce qui concerne la dimension de la couchette avant, étant donné le 1,93 mètre du capitaine…

Il est impeccable… Il a toujours été parfaitement entretenu par son propriétaire, Yvon qui le vend en direct et nous assure de son soutien pour sa prise en main.

Nous sommes conquis et dès janvier, nous signons la vente et rencontrons à cette occasion Martine, l’épouse d’Yvon.

Nous ne savions pas alors que c’était le début d’une amitié et que nous allions faire de nombreuses navigations ensemble.

Pendant des mois j’avais imaginé le nom que nous allions donner à notre futur bateau, mais lorsque nous acquérons GAMA, nous n’imaginons plus lui changer son nom.

Nous avons maintenant 2 ans pour préparer notre bateau et acquérir suffisamment d’expérience avant de nous lancer dans notre grand projet qui est de rejoindre la Grèce très tranquillement en visitant différents pays.

Auparavant, le skipper avait quand même quelques bases

Ci-dessous, l’illustration de quelques saisons en ‘catamaran de plage’.. C’est un EFER F-CAT, assez ancien déjà à l’époque, bien moins performant que les HC des clubs de voile. Mais suffisant pour un Parisien ;o)

et aussi

En février 2018, un peu au dernier moment, nous avons décidé de réaliser une croisière en Guadeloupe, avec un couple d’amis. Le bateau de location était un OVNI 395. Au programme: Pointe à Pitre – Marie Galante (notre meilleur souvenir) – les Saintes. En janvier, une formation aux Manoeuvres de port, dispensée par la MACIF, a été d’une très grande aide pour cette réelle 1ère découverte de la voile en tant que skipper.

2 commentaires sur “La genèse de l’aventure”

Laisser un commentaire