La croisière d’automne

Suivant la tradition établie depuis plusieurs années, GAMA a accueilli 6 courageux marins pour une croisière entre le 26 octobre et le 2 novembre. Après une intense consultation des données, il a fallu se rendre à l’évidence que la météo allait, encore une fois, dicter sa loi, plus question d’Angleterre, de raz Blanchard et autre Aurigny. La seule stratégie possible a été: ‘droit devant avec les vents portants‘. Cela s’est traduit grossièrement par un bord aller direction Est et un bord retour direction Ouest, avec des découvertes au long de ce parcours. En détail, ce sera: Saint Quay Portrieux; Granville; Chausey; Jersey; Bréhat; Pontrieux et Saint Quay Portrieux et final à Binic:

  • 6 jours
  • 6 étapes
  • 6 équipiers
  • 6 * 30 NM parcourus

L’équipage (expérimenté!) est composé de (de gauche à droite): Roland, Sami, Jacques, Gilbert, Yvon et Didier (il est derrière l’objectif …).

Navigation

Si l’on ne tient pas compte des légers grains rencontrés lors de notre parcours, nous pouvons dire que notre navigation a bénéficié de bonnes conditions. En effet, à plusieurs reprises, le ciel s’est déversé après notre amarrage, par exemple à Bréhat ou à Saint Quay.

Le vent était avec nous. Pour les 180 NM parcourus, nous n’avons utilisé le moteur que durant 11 heures, incluant la remontée du Trieux. Nous avons eu un vent très souvent au dessus des 25 kn, avec quelques risées (de ‘Marseillais’) à 50 kn, souvent pris 1 voire 2 ris; mais tout cela a été très acceptable. Certaines vitesses moyennes ont été élevées, par exemple 8 kn entre Jersey et Bréhat.

Cela a eu un inconvénient: pas moyen de pêcher avec la traîne! Nous en reparlerons… 

L’entente de l’équipage a été exemplaire, certaines mauvaises langues ont même noté le manque d’éclats de voix! Le plaisir de naviguer et tenir la barre était aussi présent, pas une seule fois le pilote automatique n’a été utilisé!

Si un moment particulier est à mentionner, c’est celui du passage sous le pont de Lézardrieux. Autant le passage à la remontée du Trieux vers Pontrieux s’est fait avec une marge qui nous a semblé confortable, avec un niveau de marée de 6,55m, autant le passage retour abordé à 7,15m de marée a généré un silence assourdissant… La côte a été très soigneusement notée pour les prochains passages. Ci-dessous, la vidéo à la remontée.

Pour clore le sujet navigation, et pour sourire un peu, on ne peut pas ne pas mentionner la journée ‘La Quille Touche’:

  • en pleine nuit à Bréhat, une surprise alors que le point de mouillage nous était connu
  • lors de la pause au pied du château de la Roche Jagu
  • lors du dernier NM avant l’arrivée au port de Pontrieux, en pleine nuit

En clair, il n’y avait pas la marge estimée!

Au pied du Château

Nous avons fini cette journée ‘La Quille Touche’ par le passage de l’écluse de Pontrieux, tout cela, dans le calme.

Dans l'écluse

Ci-dessous, un ensemble de photos de contexte.

La vie à bord

Impossible de ne pas parler de l’ambiance à bord! Chacun a trouvé sa couchette, sa place à table, exécuté sa part du travail à bord. seul bémol: des bruits récurrents chaque nuit … !

Au lieu de citer certaines anecdotes, laissons parler les images. J’ai aussi encore en mémoire les paroles de la chanson de Cookie Dingler que certains nostalgiques nous ont infligées, et je ne parle pas des autres ‘stars’ des 80’s que Sami nous a ‘déterrées’… (voir la vidéo et un conseil: Ecoutez le bruit ambiant!)

A noter que j’ai préféré faire un chapitre Restauration séparé. Ce prochain chapitre a été très important pour l’ambiance à bord!

Les surprises

Ce chapitre a but de pour mettre en avant certains points ou aspects inattendus. A vous d’apprécier!

La 'Restauration'

Pour ce chapitre, je pense que les images vont parler d’elles-mêmes. Néanmoins, un TRES grand MERCI à toutes les cuisinières qui nous ont préparé de merveilleux plats. Que nous avons tous apprécié!

Un merci tout particulier à Gilbert pour les champignons! Excellents! (à défaut de poissons… ;o))

A préciser que ceux qui ont ‘dégusté’ les crêpes n’ont pas été malades! Pareil pour le saucisson…

Les escales

Les conditions ont dicté nos randonnées:

  • rapidement stoppée à Granville pour cause de météo
  • courte à Pontrieux, aucune vie apparente à part les pierres
  • enrichissante à Chausey et La Roche Jagu
  • impossible à Bréhat
  • pluvieuse à Jersey. A noter, Statue of the Toad (Crapaud étant le nom donné aux habitants de Jersey par les Français)

En conclusion: intéressant comme Chausey, car c’était une nouveauté pour beaucoup d’entre nous; sinon la météo a limité les possibilités d’excursion et donc de découvertes.

Séquence Vidéo!

Impossible de finir l’article sans quelques images vidéo de notre croisière.


Merci à tous!

0

Laisser un commentaire